Le Blog des corbeilles de fruits en Entreprises

Les meilleurs médicaments sans doute…!

Pourriez vous reconnaitre ceci ? DEVINEZ…
D’où viennent ces sources d’énergie et de bienfait ?

 

 Nous partageons avec vous… notre expérience de la fraicheur et de la qualité des fruits Richard Primeur   Monaco.
Nous aimons aussi vous lire.
Impressions, idées à partager, souhaits de votre part…?

Beauté du visage

Des fruits pour la beauté de votre peau !

Les fruits, des visagistes… ? 

Ce que l’on mange se lit sur notre visage.

Démonstration.

On le sait : bourrés d’antioxydants, les fruits et les légumes protègent la peau contre les agressions diverses. On connaît moins leur effet sur l’apparence de celle-ci.

Deux chercheurs écossais se sont penchés sur la question.

Leurs travaux sont détaillés par le docteur Thierry Gibault, nutritionniste et endocrinologue à Paris dans le magazine d’Aprifel.
(Agence pour la recherche et l’information en fruits et légumes frais) destiné aux professionnels de la santé.

Les caroténoïdes sont de puissants piégeurs de radicaux libres, qui protègent les différents tissus de notre corps contre le stress oxydant. Les ennemis de notre organisme (comme les UV du soleil, le tabac ou l’ozone) créent en effet des dommages au niveau de l’ADN de nos chromosomes, des protéines et des lipides cellulaires. Ils participent à un grand nombre de processus dégénératifs accrus par l’avancée en âge, mais aussi impliqués dans les maladies cardio-vasculaires, le diabète et différents cancers.

La première des études citées par EquatioNutrition a consisté à mesurer, à trois reprises en six semaines, la couleur de la peau (en sept points différents) volontaires. Leur consommation quotidienne de fruits et de légumes a été estimée à l’aide d’un questionnaire.

Les résultats montrent qu’il suffit d’augmenter la quantité de fruits et de légumes ingérés pendant un mois et demi pour que la peau change de couleur. Des mesures plus précises indiquent que ces variations sont bien associées aux caroténoïdes, et non à la mélatonine (pigment responsable du bronzage).

Le second travail était destiné à mesurer le niveau alimentaire nécessaire pour que la coloration cutanée soit perçue comme plus saine ou plus attirante par un observateur. Des photos de visage ont été montrées à des étudiants. Pour chacune d’entre elles, deux types de coloration cutanée ont été présentés, l’un correspondant à une faible consommation de fruits et de légumes, l’autre à une forte absorption de ces mêmes produits. Chaque participant devait choisir le visage qui lui semblait le plus jeune, sain et attirant. Il en ressort que les variations de couleur associées à la prise – même modeste – de fruits et de légumes sont favorablement appréciées…

À consommer donc sans modération !

D’après un article de Anne Jeanblanc – Le Point